Back to home
in CONSEILS, PHOTOGRAPHIE

PHOTOGRAPHIER LES AURORES BORÉALES

  • 28 janvier 2018
  • By Pierre Bouyer
  • 0 Comments

Comment bien se préparer pour ne pas rater une photographie d’une aurore boréale ?

Si vous n’avez encore jamais eu l’occasion de voir des aurores boréales dans votre vie, sachez tout d’abord que celles-ci peuvent se révéler difficiles à trouver et sont très éphémères. Je vais essayer au travers de cet article de vous donner un maximum de conseils pour prendre de bons clichés de ces moments féeriques.

Se préparer à voir des aurores boréales

Je le détaillerais plus précisément dans un prochain article, mais les conditions climatiques, le choix du lieu, les périodes solaires etc.. pour avoir la chance d’observer des aurores boréales sont relativement précises. Tout cela rend le moment où elles apparaissent vraiment VRAIMENT (j’insiste) magique. Dépendant de l’activité de notre soleil, celles-ci peuvent être très fugaces ou réellement longues: d’une durée allant de quelques secondes à plusieurs heures.

Vous pouvez avoir une idée de l’intensité de l’activité solaire sur le site Space Weather Live, qui donne des prévisions avec plusieurs jours d’avance, vous permettant ainsi de guetter les jours les plus propices pour partir en excursion boréale. Bien évidemment, il faut également un ciel dégagé, dès lors qu’il y’a un peu de nuages, c’est mort. Si vous le pouvez, je vous conseille d’avoir une voiture et de ne pas avoir peur de faire quelques heures de route afin de maximiser vos chances.

Cependant, il est impossible d’être sûr d’en voir, et de prévoir leur durée. Si vous souhaitez absolument en tirer une bonne photographie, il vaux mieux que vous soyez préparés à régler votre appareil photo rapidement. Ce n’est pas sorcier, mais si vous n’êtes pas un photographe professionnel, ou du moins expérimenté, ce n’est pas si évident que ça..

Quel matériel avoir ?

Pour prendre des photographies d’aurores boréales vous devrez au moins avoir un appareil photo bridge, bien que je vous recommande plutôt un réflex. Je vous rassure cependant, il n’y a pas besoin non plus d’un appareil à 5.000€, un simple EOS 600D par exemple fait largement le travail !

Vous aurez également une absolue nécessité d’un trépied ! N’espérez pas réussir à faire une photographie correct sans. Bien entendu, là aussi les premiers prix font largement le travail.

Je ne l’ai pas personnellement utilisé, mais vous pouvez également prévoir un déclencheur souple, afin de ne pas avoir à toucher le trépied et donc provoquer des flous de mouvement. (Ou alors installé le firmware Magic Lantern sur votre réflex, ce qui vous permet d’oublier le déclencheur !)

Les bons réglages

Voici les réglages qui sont, selon moi, les meilleurs pour prendre en photographie les aurores boréales:

Objectif: Pour ce qui est de l’objectif, j’ai pour ma part utilisé le 18-55 de base livré avec les appareils photos Canon, et il a parfaitement fait l’affaire. Il faut utiliser la distance focale la plus petite possible, soit pour mon cas: 18mm. En effet, vous aurez ainsi un plus grand angle de prise de vue, et donc une meilleure captation de la lumière sur l’ensemble du ciel.

Positionnement: Il faut absolument que votre appareil repose sur une surface stable. Ne prenez pas de risques et prenez directement votre trépied.

Ouverture: Une ouverture à f/9 ou f/11 sera parfaite pour les photographies d’aurores boréales.

Mise au point: Vers l’infini et l’au-delà ! Effectivement, il faudra faire une mise au point sur l’infini, afin de ne pas avoir de zone de flou sur votre photographie. Attention cependant, n’allez pas jusqu’au bout de la bague, revenez un chouillaaa avant la butée.

Les ISO: Pour ce qui est de la sensibilité ISO, je vous conseille de ne pas dépasser les 800, car ça risque de réellement détériorer vos images.

Durée d’exposition: Une exposition longue est nécéssaire, au moins 7 à 8 secondes. Toutefois, pas besoin de dépasser les 10 à 15 secondes d’expositions. Après cela dépend également de l’intensité de l’aurore boréale, à vous d’appréhender la durée en fonction de la luminosité.

Bien entendu, si votre appareil le permet, je vous conseille de faire vos images en RAW, afin de pouvoir les retravailler ensuite. Car en effet, au risque de détruire l’idée que vous pouvez en avoir, généralement les aurores boréales sont beaucoup moins lumineuses que ce que vous pouvez voir en photo. Pour avoir une photographie réussi, je vous suggère d’augmenter légèrement le contraste et la luminosité de vos images. Cela vous permettra également de dégager parfois de nouvelles teintes qui n’étaient pas forcément visibles sur les clichés de base.

Derniers petits conseils

Je ne devrais pas avoir à le dire, mais une petite piqure de rappel ne fait jamais de mal: soyez conscients qu’avoir la chance d’observer une aurore boréale est un privilège, un instant rare et précieux. Celui-ci peut se révéler bref et fugace, ne le gâchez pas à vouloir en ressortir la photo parfaite, mais dégustez le et profitez en avec vos proches. Le moment photo vient après, et le résultat en aura d’autant plus de saveurs.

Merci à Agathe pour ses gentilles corrections orthographiques.

EnregistrerEnregistrer

By Pierre Bouyer, 28 janvier 2018 Graphiste, je suis passionné notamment par la nature et l'écologie. C'est en votre compagnie que j'ai choisis de partir explorer le monde.

Pierre Bouyer

Graphiste, je suis passionné notamment par la nature et l'écologie. C'est en votre compagnie que j'ai choisis de partir explorer le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A PROPOS
Hey, c'est Pierre
Graphiste, je suis passionné notamment par la nature et l'écologie. C'est en votre compagnie que j'ai choisis de partir explorer le monde.
Signature
Newsletter
ARTICLES RECENTS
SUIS MOI
Retrouves moi sur Instagram !

@pierre_byr